RÉSUMÉ

Depuis les années 60, avec la naissance de nouvelles méthodes d’analyse de texte, la stylistique a été abandonnée. Mais, ces dernières années, la critique, notamment africaine, redécouvre l’importance du style dans le texte africain. En effet, les auteurs africains à la manière des griots, emploient un certain nombre de techniques pour susciter l’attention du lecteur, l’émouvoir et obtenir son adhésion. Ndongo-Bidyogo, écrivain guinéoéquatorien, auteur des deux récits «El sueño» (1973) et « La travesίa » (1977), n’est pas en reste. Son style très singulier marqué par la présence de nombreuses figures de style fait des écrits de Ndongo-Bidyogo, un véritable élément de communication. Grâce à celles-ci, il sait impliquer le lecteur dans sa narration au point de le rendre complice sinon co-auteur de ses écrits. Devenu co-auteur, le lecteur se compromet dans la lutte pour la défense des droits des africains et pour la recherche de leur bien-être et de leur dignité.


Mots-clés

Ndongo-Bidyogo; figures de style; lecteur; compromettre; dignité.






Abstract

Since the 1960s, with the emergence of new text analysis’ methods, Stylistics was given up. But in recent years, the critics, including African’s, rediscover the importance of this style in text. Indeed, African authors like griots, use a number of techniques to raise reader's awareness, move him and gain his membership. Ndongo-Bidyogo, a writer from Equatorial Guinea, author of the two stories "El Sueño" (1973) and "La travesίa" (1977), is not outdone. His very singular style, marked by the presence of many stylistic devices makes Ndongo-Bidyogo’s writings, a real reference of communication. Thanks to his original style, he knows how to involve the reader in his narration to the point of making him an accomplice if not a co-author of his writings. Becoming co-author, the reader compromises himself in struggle to defend Africans’ rights and to seek their well-being and dignity.


Keywords

Ndongo-Bidyogo; stylistic devices; reader; compromises; dignity.